DE QUOI GUY DEBORD EST-IL LE NOM ?

Le nom de Guy Debord est généralement associé à la critique radicale de notre société dite « spectaculaire ». L’exposition des archives du fondateur de l’Internationale Situationniste à la BNF offre un panorama de son projet révolutionnaire. Mais son radicalisme est-il aussi avant-gardiste que le prétend son auteur ? Décryptage avec Isidore Isou, le père spirituel méconnu de Guy Debord.

Image

Portrait de Guy Debord

La Croisette 1951, Guy Debord a 17 ans et assiste à une projection sauvage en marge du festival de Cannes du Traité de Bave et d’éternité d’Isidore Isou (projeté au début de l’exposition à la BNF). Ce dernier, fondateur du mouvement lettriste, propose un bouleversement total des arts et de la société. Très vite, Debord rejoint le groupe lettriste et réalise dès 1952 un premier long métrage titré Hurlements en faveur de Sade.ImagePhotogramme extrait du Traité de Bave et d’Eternité d’Isidore Isou, 1951

L’exposition de la BNF retrace de manière strictement chronologique la mise en place de la stratégie insurrectionnelle de Debord. En 1952, il se sépare du groupe d’Isou pour fonder l’Internationale Lettriste, puis en 1957, l’Internationale Situationniste. Ces deux tendances sont naturellement largement représentées dans l’exposition. Laurence Le Bras et Emmanuel Guy, les commissaires de l’exposition, ont voulu mettre l’accent sur les trois apports essentiels de Debord à la théorie révolutionnaire : la pratique du détournement des arts, les dérives urbaines et la dénonciation de la société du spectacle.

Mais sortons maintenant de l’exposition de la BNF pour considérer les apports théoriques de Debord. Pour cela, convoquons le regard porté par Isou sur son ancien fils spirituel. Ce qu’il faut savoir et qui est souvent oublié, c’est que ces trois notions – détournement, dérives, spectacle – ont été vivement critiquées par Isidore Isou dans son ouvrage au titre très explicite Contre l’internationale situationniste (1960-2000). Ce livre n’est évidemment pas présent dans l’exposition. A sa lecture, il peut sembler qu’Isou règle ses comptes avec Debord. Mais, à y regarder d’un peu plus près, les arguments d’Isou retenus contre Debord paraissent relativement pertinents, et constituent une remise en cause totale des apports de l’Internationale Situationniste.

duchamp_LHOOQ2

L.H.O.O.Q. Ready-made rectifié, 1919, Marcel Duchamp

détournement

Détournement Situationniste, Revue Internationale Situationniste


D’abord,l’idée de détournement, selon Isou, est déjà toute entière présente dans L.H.O.O.Q, une œuvre dadaïste de Duchamp dans laquelle l’artiste « détourne » une reproduction de la Joconde en l’affublant d’une moustache et d’une barbe. Debord prolonge, pour son compte, cette pratique dadaïste en prélevant des citations littéraires ou des extraits de film de leur contexte pour en perturber le sens d’origine. Concernant les dérives urbaines situationnistes, Isou démontre qu’elles ne constituent nullement un dépassement de l’excursion absurde à Saint-Julien le pauvre organisée en 1920 par les dadaïstes parisiens. Enfin le concept si central de spectacle chez Debord n’est pas non plus nouveau. Il est présent, toujours selon Isou, depuis l’Antiquité avec les jeux du cirque.

Par conséquent, au moment où l’époque semble de plus en plus se convertir au situationnisme (il suffit de voir la célébration spectaculaire de l’exposition Debord dans la presse aujourd’hui), Isou démystifie Debord en le situant à sa juste place dans l’histoire des avant-gardes. Ni trop bas, ni trop haut. Aussi, les analyses d’Isou nous aident à répondre à la question initialement posée : « De quoi Guy Debord est-il le nom ? ». Réponse : le nom d’un néo-dadaïsme.

E.M.

Exposition Guy Debord. Un art de la guerre.
Jusqu’au 13 juillet 2013 / BNF François-Mitterrand / Grande Galerie
http://www.bnf.fr/fr/evenements_et_culture/calendrier_expositions/f.debord.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s