La méthode ULTIME pour apprendre à convaincre en entretien d’embauche avec son parcours

C'est un bon début...

C’est un bon début…

Voilà c’est fait. Vous avez refait votre CV et votre lettre de motivation grâce aux articles précédents. Du coup, les retours fleurissent et pleins d’employeurs veulent vous rencontrer, bande de petits veinards. Alors vous vous dites qu’il faudrait préparer votre entretien. Mais seulement voilà, personne ne vous a véritablement donné de méthode pour le faire, et à part les « soyez naturels » entendus par ci par là et les « pense à trouver trois qualités trois défauts au cas où », vous n’êtes pas vraiment avancés.

L’entretien d’embauche relève de la séduction. Si on vous rappelle, c’est que vous avez les compétences pour le poste. L’entretien sert principalement à répondre à la question «  est ce que j’ai envie de travailler avec cette personne ? » et d’autre part, « est ce qu’elle a vraiment les compétences pour le poste ? » Si la réponse est oui aux deux questions alors vous avez gagné.

Cette méthode  devrait vous aider à renforcer votre confiance en vous (et en votre parcours) et à préparer correctement votre entretien :

 

1)      Construisez votre présentation à l’écrit…

 

Votre CV et votre lettre de motivation sont le premier lien que vous avez avec l’employeur. Si vous avez suivi nos précédents conseils, votre lettre expose clairement un projet professionnel bien défini et des expériences déterminantes dans votre parcours qui illustrent les qualités qui seront utiles à votre future entreprise. Le recruteur s’attend donc à trouver face à lui quelqu’un de motivé, d’ouvert, d’intéressant, au discours construit et engagé. Il va donc falloir que vous « colliez » à cette image en entretien, pour qu’il n’y ait pas de décalage entre l’image que donnent de vous votre cv et lettre et la personne face au recruteur.

Première étape donc, reprenez CV et lettre de motivation, vos qualités et vos savoirs faire de manière chronologique. A partir de là, essayez de répondre par écrit à la question « présentez-vous » (qui peut être la 1ère question posée lors de l’entretien), ou encore «  qu’est-ce qui vous amène ici aujourd’hui ? »

Si votre lettre de motivation est bien construite, reprenez en la trame :

« Bonjour, je m’appelle Jean Pierre Motivé, j’ai X ans, et j’ai pour projet professionnel de devenir koala de compétition. Après une licence de droit/gestion/arts plastiques, j’ai décidé de m’orienter vers la gestion de projets liés à l’eucalyptus car j’ai toujours nourri une passion pour les arbres australiens.  Puis au cours de telle expérience, j’ai compris que j’étais fait pour le management de projets culturels, et plus précisément la gestion d’un musée…je suis devant vous car votre poste répond à toutes mes attentes professionnelles»

 

Votre texte doit faire une quinzaine de lignes. Mettez les étapes clefs de votre parcours en reprenant votre CV, cela va vous aider à le maitriser. Gardez bien en tête les règles « une phrase, une expérience, 2 ou 3 qualités associées » et « chaque expérience ou formation n’est à placer qu’une fois ». Soyez toujours positifs dans votre manière de décrire votre parcours. Vos choix professionnels et personnels se doivent d’être toujours choisis et justifiés, jamais subis ou sous la contrainte (exception faite des jobs alimentaires sur votre CV, mais qui démontrent d’autres qualités). Utilisez des adverbes et adjectifs forts pour vous décrire vous et vos qualités.

Une fois terminé, vous devriez avoir la présentation d’un parfait « winner/winneuse » sous les yeux. (Oui je sais c’est caricatural mais il va falloir assurer à l’oral après !)

Maintenant, c’est parti pour l’Actor’s Studio.

 

2)      …pour mieux la maitriser à l’oral

 

Il va falloir maintenant maitriser votre parcours. SURTOUT, N’APPRENEZ PAS CETTE PRESENTATION PAR CŒUR !

Comptez les phrases et retenez chaque idée que vous avez exposé dans chaque phrase : expérience pro, durée et incidence sur votre parcours. Focalisez-vous sur les mots forts que contiennent chaque phrase : projet professionnel, ambition, ouverture d’esprit, passionnant, très motivant…

Exemple :

1)      Présentation
2)     
Formation initiale
3)     
Expérience pro de vendeur, qualités : ouverture d’esprit, «c’est là que j’ai compris que le  contact client serait nécessaire dans ma vie professionnelle »
4)     
Année de césure en Nouvelle Zélande, super, passionnant, m’a donné envie de travailler à l’international/ amélioration anglais, ouverture d’esprit
5)     
Formation ultérieure, m’a servi à me perfectionner si je veux apprendre à gérer un musée
6)     
… « c’est pourquoi je suis devant vous aujourd’hui »

Si vous avez du mal à retenir l’ordre et l’enchaînement de vos idées de phrase en phrase, retenez des mots marqueurs qui vous aideront à « amorcer » vos phrases à l’oral. « Je m’appelle X, j’ai X années et j’ai pour ambition de travailler dans…. A terme, j’aimerais bien devenir… Au cours de telle expérience, j’ai pu…  C’est alors que j’ai compris que…

Vous connaissez désormais votre parcours dans les grandes lignes et ce que chaque expérience vous a apporté. Maintenant entrainez-vous à exposer tous ces éléments devant un miroir ou une caméra. Entrainez-vous à sourire, maitrisez vos mains, votre regards, ne croisez pas les bras, regardez votre interlocuteur quand il vous parle, demandez à votre entourage de vous poser des questions et demandez leurs si vous les avez convaincu.

Dès lors, votre seul objectif en vous voyant exposer vos idées devant le miroir ou la caméra sera de répondre à la question « est-ce que j’ai envie de travailler avec cette personne ? Continuez à vous entrainer jusqu’ à que cela vous paraisse naturel.

C’est le plus difficile. Il faut que votre « naturel » devienne cette personne qui a séduit le recruteur par sa lettre de motivation et son CV. Il ne faut ABSOLUMENT PAS que vous ayez l’air de réciter vos phrases, c’est pourquoi n’apprenez pas votre présentation par cœur.

C’est un énorme et difficile travail personnel à fournir mais qui vous fera grandement évoluer sur votre manière de convaincre avec votre parcours.

 

3)      Et en faire une véritable base de données sur votre parcours

 

Maintenant que vous maitrisez votre présentation, vous disposez d’une « base de données » sur votre parcours, qui va vous servir pour tout le reste de l’entretien. A chaque question posée par le recruteur, il faut aller piocher un des éléments de votre présentation pour illustrer votre réponse.

–          « Est-ce que vous savez construire un budget ? un rétro planning ? »
–          « Oui, j’ai même suivi une formation pour ça. A l’IC’COM, j’ai pu apprendre toutes les éléments du montage de projet culturel et les connaissances nécessaires à la gestion d’un musée, je sais faire un retro planning… je connais aussi les subtilités des demandes de subvention. Ah oui tiens d’ailleurs, je connais aussi la plupart des structures qui octroient des aides de l’Etat ! Vous êtes en contact avec certaines d’entre elles? (invitation à échanger sur la structure et à étaler votre savoir de manière intelligente) « 

–          « Il va falloir s’investir beaucoup pour ce poste, il y a de nombreuses périodes de rush, surtout pendant l’organisation des évènements, vous êtes prêt à assumer ?
–          « Oui, vous savez, j’ai compris que la voie que j’ai choisie allait être difficile, mais c’est ce qui m’a donné d’autant plus envie d’y arriver. J’ai déjà eu l’occasion de travailler dans l’urgence quand j’étais vendeuse aux galeries Lafayette pendant les soldes(!) et faire des journées sans fin. Je crois d’ailleurs que l’on n’a pas véritablement été stressé dans la vie si on n’a pas connu ça ! (sourire, voire rire de votre interlocuteur si vous êtes un bon acteur) Aujourd’hui je suis vraiment motivée pour devenir chef de projet dans l’évènementiel et je suis prête à m’investir totalement pour y parvenir »

Gardez la même règle en tête : optimisez l’utilisation de votre « base de données ». Si vous utilisez toujours la même expérience pour illustrer chaque réponse, on va croire que vous n’avez eu que celle-ci dans votre vie. Si vraiment vous avez beaucoup à en dire, utilisez-la 2 fois, 3 fois maximum si vraiment c’est la plus déterminante dans ses apports vis-à-vis du job proposé. Sinon, pensez bien que si vous donnez un exemple différent à chaque réponse, vous donnez l’image de quelqu’un qui a une vie riche et en est conscient, ce qui va forcément être à même de séduire plus le recruteur.

A la fin de l’entretien, vous devriez avoir utilisé tout votre « crédit » d’expériences sur votre parcours. Si jamais vous n’avez pas eu l’occasion, ne tentez pas de les glisser à tout prix, cela va paraître maladroit.

Si vous avez des questions plus précises, n’hésitez pas à laisser des commentaires ! Nous verrons les autres subtilités de l’entretien dans nos prochains articles!

Publicités

6 réflexions sur “La méthode ULTIME pour apprendre à convaincre en entretien d’embauche avec son parcours

  1. Merci beaucoup.
    Vous parlez simplement et c’est agréable de vous lire surtout lorsqu’on est stress avant un entretien…

    1. Merci beaucoup !! N’hésitez pas à poser des questions si vous avez besoin d’aide et bon courage pour votre entretien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s