L’entretien RH : pourquoi être sincère ne vous permettra pas de décrocher le job

Si vous ne ressemblez pas à une de c'est deux personnes, vous ne collez pas aux critères de l'entreprise. Désolé...

Si vous ne ressemblez pas à une de ces deux personnes, vous ne collez pas aux critères de l’entreprise. Désolé…

Aujourd’hui est un grand jour. Jean Pierre Motivé, notre koala, est convoqué à un entretien pour un poste de chargé de production à l’Opéra de Sydney, le job de ses rêves. Sa détermination est sans faille. Il connait son CV sur le bout des doigts, a révisé toutes les variétés d’eucalyptus au cas où on lui poserait des questions techniques et il sait parfaitement illustrer chacune de ses qualités à l’aide de ses expériences. Grâce à l’aide de l’équipe de l’IC’COM, Il est super confiant et déterminé, il sait qu’avec sa préparation il ne peut pas perdre.

Mais voilà, avant de rencontrer son futur responsable,  il est convié à un entretien avec la DRH et son assistante. Après dix minutes d’échanges sur son parcours et ses motivations (qu’il réussit sans problème), les questions deviennent de plus en plus techniques : « quelles sont vos principaux défauts et qualités ? Où vous voyez vous dans 10 ans ? Comment acceptez-vous la hiérarchie ? Seriez-vous prêt à travailler bénévolement ? Pourquoi êtes-vous sans emploi ? Racontez-moi vos derniers voyages, qu’en avez-vous tiré ? Que pensez-vous de… »

Jean Pierre est déboussolé : les seules réponses qu’il a pu donner ressemblaient beaucoup  à : «  baaah euuuh je sais pas trop, mes qualités vous dites ? perfectionniste ? Motivé ? Et des défauts je pense pas en avoir plus que ça »

« Travailler bénévolement, pourquoi ? Comment je vais me nourrir après ! Le cours de l’eucalyptus augmente tous les mois, je vais mourir de faim, déjà que je dors 18h par jour ! Votre question est un peu bizarre ! »

A la fin de l’entretien, il n’est même pas convié à rencontrer son responsable. La DRH le remercie brièvement d’être venu et il a droit au « on vous écrira » de rigueur. C’est dommage, il avait pourtant bien préparé son entretien, mais là il s’est fait avoir comme un bleu, et pourtant il a essayé d’être sincère.

L’histoire de Jean Pierre vous dit quelque chose ? Vous aussi avez parfois rencontré des recruteurs très agaçants avec des questions techniques très précises ?

La logique derrière l’entretien RH

S vous avez suivi le précédent article, vous savez désormais vous vendre correctement face à un recruteur raisonnable, qui cherche quelqu’un d’intéressant avec qui travailler. Mais dans certaines structures (notamment les plus grandes et/ou les plus prestigieuses), vous avez 99% de chances de tomber sur un entretien de type RH avant ou après l’entretien avec l’opérationnel. L’entretien RH est un peu différent. Le responsable RH, le plus souvent, se fout de savoir si vous avez toutes les compétences pour le poste ou si vous êtes sympa. Lui, il cherche à déterminer si vous rentrez dans « ses cases ».  Face à lui, vous devez être le candidat idéal. Propre sur lui, brushing de rigueur, sourire bright. Fier de ses qualités, conscient de ses défauts. Caractère à la fois lisse et réservé, respectueux de la hiérarchie, mais sachant prendre des initiatives quand il le faut. En gros vous êtes le parfait winner, mais docile.

Mais pourquoi toutes ces questions !!!?

Le rôle du RH est de s’assurer de la « performance » du recrutement, si vous collez bien aux valeurs de l’entreprise et si vous n’êtes pas un sérial killer ou un déséquilibré. Tout chez vous sera décortiqué, votre manière de parler, de bouger les mains, votre coupe de cheveux, votre écriture (certains font faire des analyses graphologiques pour savoir ce que votre écriture révèle de votre personnalité). Le moindre faux pas peut vous couter le poste. Une mauvaise blague ? Un humour peu convenu? Au revoir. Vos qualités ne sont pas celles que l’on attend du candidat idéal ? « On vous écrira ».

Oubliez les « soyez naturels » et autres « nous recherchons des gens au parcours atypique, loin des clichés ».  C’est faux, cela fonctionne peut être lors de l’entretien avec la personne avec qui vous travaillerez, mais en aucun cas avec des RH, qui cherchent des personnes « standards ». On n’est pas chez McDo, pas de « venez comme vous êtes ».

Si vous ressemblez à ça au naturel, c'est mal barré !

Si vous ressemblez à ça au naturel, c’est mal barré !

Et pour dépister si vous êtes quelqu’un de standard, il a tout plein de techniques, le vicieux. Il peut vous poser autant de questions qu’il le souhaite, sur vous, vos qualités, vos défauts, votre avenir, comment vous concevez la vie dans 10 ans, et « quel est le candidat idéal selon vous ? » et «  citez-moi vos trois principaux défauts ».

Tout est possible. Toutes les questions sont imaginables, on m’a même une fois demandé d’expliquer clairement pourquoi je préférais entrevoir mon avenir à New York plutôt qu’à Dunkerque. (Véridique)

Dans la majeure partie des cas, il n’écoutera même pas le fond de ce que vous avez à dire. Il décortiquera juste la manière dont vous répondez, comment vous vous comportez si vous êtes déstabilisé. Si vous vous agacez face à une question difficile, si vous perdez patience, il est là pour voir jusqu’où vous allez. Vous montrez un signe d’agacement ? C’est fini. Le ton monte ? Vous êtes foutus. Vous montrez votre impatience ? « Game over ». Et pas de « insert coin » possible.

Votre comportement doit être absolument stable pendant l’entretien. Vous êtes souriant, intéressant et dynamique. Si vous êtes une rockstar, calmez vos ardeurs, vous en mettrez plein la vue à l’opérationnel. Mais pour le RH restez dans les cases.

D’autre part, il est là aussi pour vérifier que vous avez préparé votre entretien convenablement. C’est une sorte d’allégeance aux RH pour bien leur montrer que vous avez tout bien préparé l’entretien comme il faut et que vous êtes bien « formaté » comme ils l’attendent. Du coup si vous vous dites que votre sincérité paiera, c’est possible mais il va falloir énormément se préparer, puisque personne ne correspond à ce qu’ils attendent de manière naturelle.

« Ok mais alors comment on répond ? Des défauts, à part dormir toute la journée, j’en trouve pas moi !»

« Ok mais alors comment on répond ? Des défauts, à part dormir toute la journée, j’en trouve pas moi !»

Eh bien ça, cher Jean Pierre, on y répondra la semaine prochaine !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s