Entretien RH: comment répondre efficacement à la question des défauts?

défauts entretien dembauche
Revenons à nos moutons.(Bêêêê)

La semaine dernière, Jean Pierre Motivé, notre champion de l’eucalyptus s’était fait recaler par un méchant RH car il n’ avait pas su répondre correctement à la question « Seriez-vous prêts à travailler gratuitement pour l’entreprise ? ». Mais maintenant, grâce au précédent article, il a compris toute la logique derrière l’entretien RH et il s’efforce désormais de se préparer correctement pour le prochain.

Aujourd’hui il réfléchit à la fameuse question des défauts :
« Dormir toute la journée ? Non ça ne passera jamais ça…Végétarien peut être ?! Et puis si jamais je tombe sur un amateur de viande, je risque de finir en BigMac ! »

Puis il a décidé de réfléchir autrement :
« Reprenons les bases : je dors 18h au minimum par jour et j’ai quelque peu du mal à me déplacer rapidement. Je suis très lent, il faut donc que je fasse attention. C’est vrai ça, la vie de koala c’est pas facile tous les jours, si je veux dormir tranquille, il faut que je sois extrêmement vigilant ! »
« Quoi d’autre ? Tiens où est ce que j’ai encore mis mes chewing gums à la chlorophylle ? C’est pas possible d’être aussi désordonné que moi , bordel ! Ha bah tiens finalement ils étaient rangés sous cette feuille d’arbre, heureusement que je m’y retrouve toujours ! »

« Tiens d’ailleurs c’est marrant dès que j’énonce un défaut il y a toujours une qualité plus ou moins associée Eh, d’ailleurs, je peux peut être laisser sous-entendre que mes défauts sous-tendent des qualités ! »
Notre koala, une fois de plus a encore tout compris trop tard (n’oubliez pas il est lent, il lui faut une semaine à chaque fois pour percuter).

 Comment mettre en avant ses qualités ?

Passons sur les qualités, ce n’est pas trop compliqué mais il faut quand même réfléchir à les énoncer clairement. N’oubliez pas, toujours la même logique (cf cet article ), du moment que vous énoncez quelque chose, il faut toujours JUSTIFIER !
Bref, choisissez en deux ou trois et justifiez avec vos expériences (comme pour la préparation) exemple : je suis ordonné/je sais travailler sous pression/ j’ai une forte résistance au stress/ je suis méticuleux…
…CAR/ PARCE QUE /DU FAIT DE/ (évitez « à cause » c’est une formulation négative)
…au cours de telle expérience/voyage/ engagement personnel j’ai eu l’occasion de/ j’ai su faire preuve de…(à vous de trouver la suite)
Reprenez votre préparation qui vous a aidé à vendre votre parcours. Vous savez illustrer votre motivation et vos qualités en jonglant avec vos expériences.(Regardez ICI )
Les qualités stars pour les recruteurs : l’optimisme, l’adaptabilité, la curiosité, un bon relationnel et la conviction. Ne mentez pas non plus la dessus, car celles-ci seront perceptibles au cours de l’entretien.

On évitera  le "Je suis d'un naturel optimiste, c'est d'ailleurs ma qualité première !" si on a la même tronche.

On évitera le « Je suis d’un naturel optimiste, c’est d’ailleurs ma qualité première ! » si on a la même tronche.

La fameuse question des défauts
La logique des défauts : on ne cherche pas à savoir si vous êtes la femme ou l’homme parfait, ça n’existe pas. On cherche juste à savoir si :
– 1) vous avez préparé la question (« un entretien ça se prépare »)
– 2) vous êtes conscients de vos défauts
– 3) et vu que vous êtes conscients, vous avez cherché à progresser dessus !

Sachez qu’il y a des défauts acceptables en entretien et d’autres non. Les défauts acceptables sont ceux qui sous-tendent une qualité utile à l’entreprise.

Défauts acceptables :
– pessimiste (vous êtes prudent et réfléchi)
– désordonné (vous vous y retrouvez quand même)
– contrôlant (du mal à déléguer parce que vous aimez que tout soit bien fait),
– têtu (vous ne lâchez rien)
– introverti (vous ne parlez pas pour ne rien dire mais à éviter si vous postulez à des fonctions commerciales)
– ambitieux (pas facile à placer mais démontre un esprit conquérant)
– sûr de moi (mais j’en ai conscience alors je prends la peine de revérifier…)
– sensible (pas facile à défendre, à dire seulement pour les métiers un peu plus créatifs)
– Rigide, intransigeant (vous avez du mal à vous remettre en question mais vous en êtes conscient alors c’est déjà une certaine remise en question !)

Il en existe évidemment d’autres, mais gardez bien en tête que les défauts se doivent d’être acceptables pour un recruteur.
D’autre part, choisissez des défauts qui vous ressemblent, mais pas forcément les vrais, inutile de mener une introspection profonde pour savoir réellement qui vous êtes. Dans tous les cas, ne choisissez pas des défauts opposés à votre personnalité. Si vous êtes bordélique, ne choisissez pas maniaque et inversement. Sachez trouver les défauts adaptés qui répondent aux métiers et aux offres auxquelles vous postulez. Si vous candidatez à un poste de commercial, évitez de dire que vous êtes introverti ! De même, évitez de répondre « je suis sensible » si vous cherchez un poste stressant.

A OUBLIER :- perfectionniste, le défaut qui ressort le plus souvent et le plus naze.
– Fainéant, impulsif, agressivité, étourderie, difficultés vis-à-vis de la hiérarchie et de l’autorité…en gros vous êtes un rebelle et ça la boite n’en veut pas. Caractère difficile en perspective, personnalité difficile à gérer…voilà ce que lira le recruteur au travers de vos dires:

"Au cours de ma carrière, j'ai souvent eu du mal avec l'autorité"

« Au cours de ma carrière, j’ai souvent eu du mal avec l’autorité »


Comment vendre ses défauts ?

C’est fait, vous avez choisi vos défauts. Maintenant il va falloir les vendre.
Evitez les formulations directes comme « je suis exigeant», choisissez plutôt les formulations comme « j’ai tendance à être désordonné» « parfois je peux manquer d’aisance », « il m’arrive d’avoir du mal à déléguer », cela permet d’atténuer l’impact de ce que vous allez dire par la suite.
Ensuite sachez qu’évidemment, pleins de gens comme vous ont lu des choses sur le sujet, et tombent souvent dans le cliché, ce qui a potentiellement le don d’agacer les recruteurs à force.

Pour éviter d’y tomber, je vous propose quelques exemples :

EXEMPLE 1 : JE SUIS LENT

EXEMPLE  : "JE SUIS LENT"

…voire même souvent en retard !

LE CLICHE A NE PAS DIRE : « Il m’arrive d’être lent quand j’effectue certaines tâches. J’en suis conscient et je fais tout pour travailler plus vite, mais si je suis lent c’est aussi parce que je prends le temps, parfois trop, de tout revérifier avant de passer à l’étape suivante »
A DIRE : « Il m’arrive d’être lent quand j’effectue certaines tâches. J’en suis conscient et je fais tout pour travailler plus vite. Je sais que j’ai beaucoup d’efforts à fournir sur ce point, mais je préfère avancer plus lentement et prendre le temps de faire correctement les choses que de tout bâcler pour aller vite ! »

EXEMPLE 2 : «JE SUIS DÉSORDONNÉ »

la facture du 6 mars 78? ok , ne quittez pas...

…la facture du 6 mars 78? OK , ne quittez pas…

– LE CLICHE A NE PAS DIRE: « J’ai une tendance à être désordonné, j’en suis conscient et je fais tout pour organiser au mieux mon travail. Cela me permet de jongler rapidement entre plusieurs taches à la fois et d’avancer beaucoup plus vite,et je perds rarement du temps à m’y retrouver. »
– A DIRE : « J’ai une tendance à être désordonné, c’est vrai que quand je travaille sur un projet, j’ai un peu du mal à organiser concrètement ma manière d’avancer. Mais j‘essaie toujours de garder la direction que j’aie choisi, même si ma manière d’organiser les choses qui peut quelque peu décontenancer mon entourage. »

EXEMPLE 3: J’AI DU MAL A DÉLÉGUER AUX AUTRES

" Au cours des dernières années, j'ai parfois eu du mal à faire confiance à mon entourage"

 » Au cours des dernières années, j’ai parfois eu du mal à faire confiance à mon entourage »

– LE CLICHE A NE PAS DIRE« Je peux avoir beaucoup de mal à déléguer. C’est vrai, j’ai du mal à accorder ma confiance, mais c’est parce que j’aime que les choses soient parfaites et je préfère éviter de confier certaines tâches à d’autres pour en assurer plus efficacement la supervision » (Et en plus t’es trop sûr de toi mon gars !)
– A DIRE: « Je peux avoir beaucoup de mal à déléguer. C’est vrai, j’ai du mal à accorder ma confiance. Cela occasionne souvent des difficultés, mais j’ai toujours eu du mal à confier des tâches importantes aux autres, ou alors il fallait que je revérifie tout le temps derrière. C’est un axe de progression sur lequel j’ai fourni beaucoup d’efforts au cours de ces dernières années, et je suis aujourd’hui plus enclin et plus apte à déléguer qu’auparavant »

 

La nuance n’est pas si évidente à voir entre le cliché et le défaut bien vendu. Elle se trouve surtout dans la manière d’amener les choses :

– Ne pas énoncer trop rapidement et trop clairement la qualité sous entendue
« Je suis décidément trop têtu, je n’arrive pas lâcher un projet sans l’avoir réalisé jusqu’au bout, d’ailleurs c’est ce qui m’a permis de devenir millionnaire » (…) sympa le défaut !

– Garder le défaut en perspective, il faut faire comprendre que ce défaut fait toujours partie de votre personnalité et ne fait pas partie du passé, et que d’autre part il vous handicape. Et comme il vous handicape, bah voilà des années que vous vous efforcez de le changer !
Enfin, ne l’oubliez pas, ce sont des défauts, alors insistez dessus, et cette fois ci vous pouvez vous permettre d’être vague dans vos justifications:

Évitez l’ écueil suivant :
– « Je suis quelqu’un de désordonné, d’ailleurs au cours de mon stage à la SNCF, j’étais complètement perdu avec leur tableau de contrôle là, et j’ai fait percuter 5 trains entre eux, je vous raconte pas la panique !»
Par contre justifiez le fait que vous avez tout fait pour lutter contre :
« Certes je suis désordonné, mais je m’applique régulièrement à essayer d’évoluer sur ce point, j’essaye toujours de trouver techniques pour garder mon bureau en ordre et des systèmes de classement qui me permettent de ne pas trop m’étendre sur mon poste de travail. »
N’hésitez pas à employer des expressions comme « axe de progression » (sisi ça fait sérieux) et « évolution sur ce point»

 

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon courage !

T’as compris Jean Pierre?

zzZZZZZzzzzZZZZZ

….zzZZZZZzzzzZZZZZ…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s