Entretien RH: Comment ne pas se planter sur les questions pièges ?

Jean Pierre était déjà motivé, maintenant il est surmotivé. Plus rien à faire, rien ne lui fait peur. Après sa sieste de 27h, il est enfin prêt pour son prochain entretien. En effet, il a fait une liste de toutes les questions qu’un recruteur tatillon était susceptible de poser, il a revu sa lettre de motivation et son CV, tout est parfait. Sauf que…

...

 

Sauf que notre koala a passé sa semaine à faire des selfies, au lieu de chercher de nouvelles offres d’embauche. Des qualités, et des défauts, ça il en a, mais cela ne sert à rien si on ne sait pas répondre correctement aux autres questions, et surtout si on ne candidate pas !

 

(Pour ceux qui nous rejoignent en cours de route, réussir un bon entretien repose sur votre capacité à maquiller votre parcours professionnel et votre personnalité pour les rendre les plus séduisants possibles. Il faut véritablement apprendre à « story teller » votre parcours et inscrire véritablement votre démarche dans une logique commerciale. Imaginez simplement que vous êtes un vendeur de voiture, sauf que la voiture, c’est vous ! Quelles sont les caractéristiques à mettre en avant, celles sur lesquelles vous devez être plus discrets ? Qu’est-ce qui vous démarque des autres ? (Pour plus d’infos regardez ici : https://ambition.culture-ic.com/2014/03/17/la-methode-ultime-pour-apprendre-a-convaincre-en-entretien-dembauche-avec-son-parcours/ 

 

L’objectif de la question :

A faire seulement si vous avez la classe de Jack Nicholson^^

A faire seulement si vous avez la classe de Jack Nicholson^^

Et oui, nombreuses sont les fois où vous vous êtes demandé en sortant d’un entretien qui s’était mal passé « Mais pourquoi il m’a posé toutes ces questions ? Moi je voulais juste discuter du poste ! ». En fait, pour 90% des recruteurs, ce genre de question sert à déterminer comment vous vous comportez si vous êtes déstabilisé. (Les 10% restant ayant juste envie de s’amuser avec vous, oui oui, certains sont sadiques !)

Il ne faut absolument pas prendre la question de manière personnelle. N’oubliez pas, vous êtes en entretien d’embauche et l’intérêt pour vous est de décrocher le poste. Il faut apporter au recruteur des éléments qui le rassurent quand à votre capacité à rebondir, et surtout, lui montrer ce que vous avez dans le ventre (les abdos sont inutiles dans le cas présent).

Pour commencer, faites-vous une liste de questions lourdingues. Cherchez sur le net, rappelez vous vos entretiens, et ensuite cherchez à déterminer la réponse adéquate  en fonction de ce qui va suivre :

Pour ne pas vous planter et pester contre le destin qui vous en veut, construisez votre réponse autour du seul élément fondamental qui intéresse le recruteur : qu’est-ce qui, dans ma réponse, permettra de satisfaire les intérêts de l’entreprise ? Qu’est-ce qui satisfera le recruteur et le rassurera sur ma capacité à travailler avec lui ?

Ok mais concrètement ? Comment on répond ?

Aux yeux du recruteur, le but est de vous faire passer de ça :

"Je me présente, Jean Michel Stagiaire, j'adore les photocopieuses et les machines à café...

« Je me présente, Jean Michel Stagiaire, j’adore les photocopieuses et les machines à café…

à ça:

"Le potentiel de développement de votre entreprise est impressionnant, si vous me donnez le poste, je peux vous assurer une motivation et une détermination sans faille pour faire progresser notre chiffre d'affaires..."

« Le potentiel de développement de votre entreprise est impressionnant, si vous me donnez le poste, je peux vous assurer une motivation et une détermination sans faille pour faire progresser le chiffre d’affaire de 150%… »

 

Du coup, soyez positifs et constructifs !

Retenez : je pose des faits qui sous entendent des qualités pour l’entreprise ou le recruteur/ je justifie par une expérience/ j’emmène le recruteur là où je veux :

 

Démonstration :

« Il semble y avoir un trou de 6 mois dans votre CV ? Qu’avez-vous fait pendant ce temps-là ? »

« J’ai profité de ce laps de temps pour me perfectionner en informatique/ anglais/gestion afin d’être plus efficace à l’avenir dans ces domaines. D’ailleurs, j’en ai profité pour en parallèle lancer un site web sur l’actualité de l’électro en Ile-de-France…» L’important est de faire passer le message que vous êtes quelqu’un de dynamique et que vous ne perdez pas votre temps, et que vous menez ensuite l’entretien vers vos réalisations !

« Comment acceptez-vous la hiérarchie ? » Alors là attention, comme nous l’avions vu lors du précèdent article, l’insubordination est un défaut rédhibitoire !

« Je n’ai jamais rencontré de problèmes à ce niveau au cours de mon parcours, j’ai toujours su faire preuve d’initiative en accord avec mes supérieurs, même si il a fallu m’adapter lors de mes premières expériences professionnelles, notamment en stage à l’IC’COM j’ai dû… ». Et hop là on parle du stage qui a fait de vous une superstar !

Toujours la même logique : on se défend en fonction des intérêts de l’entreprise, on pose ses qualités et on justifie !

Les questions déstabilisantes :

Traduction : là on veut vraiment vous tester avec une question pourrie, à savoir une question où concrètement on ne peut répondre que par « bien sûr que non » ou « elle est nulle ta question » si on est un être humain normal. Mais vous ne pouvez pas le faire.

Décomposons une réponse par phases en choisissant une question vicieuse :

« Accepteriez-vous de prendre un emploi non rémunéré ? »

« Accepteriez-vous de prendre un emploi non rémunéré ? »

Ne postulez pas n’importe où !!!

 

A éviter : « Bien sûr que non, tout travail mérite salaire ! »

Évidemment, personne n’irait bosser gratos, mais ce n’est pas la réponse qu’il faut choisir.

Préférez plutôt :

« Sur une courte durée afin de prouver mes compétences, pourquoi pas ! Mais je pense tout de même que tout travail correctement mené mérite d’être rétribué. »

1ère partie de la réponse : il faut répondre positivement, un non fermerait à toute discussion et serait mal vu. Donc on dit oui, mais un oui nuancé avec des conditions « sur une courte durée, pourquoi pas ». Et surtout, on en profite pour glisser une qualité « afin de prouver mes compétences » : vous êtes combatif et vous aimez être jugé sur le résultat.

Après avoir correctement illustré votre « oui », vous vous apprêtez à nuancer votre réponse avec un « MAIS ». Faut pas être trop enthousiaste non plus à vouloir bosser gratuit, ce serait suspect et vous passez franchement pour un désespéré. Et là vous posez vos qualités d’individu réfléchi. Vous aviez précisé que vous étiez prêt à démontrer vos compétences, mais vous estimez que vous méritez tout de même rétribution mais non pas pour le poste, mais pour vos compétences de manière sous entendue, parce que vous l’avez induit dans la phrase d’avant !

C’est technique, mais pour résumer :

1)      Allez dans le sens de votre interlocuteur en nuançant (ne tranchez pas clairement) 

2)      Cherchez à illustrez vos compétences

3)      Contrebalancez avec un autre argument

Résultat : vous avez répondu à la question sans répondre franchement oui, ni franchement non, et une fois de plus vous avez démontré votre esprit d’analyse et vos qualités (décidément vous êtes trop fort !)

 

On essaie avec une autre question (souvent posée aux gens en reconversion)

«  Vous êtes sûr qu’une reconversion est bien raisonnable ? Vous savez il y a peu de chances pour que vous trouviez un boulot à votre âge dans ce secteur ! »

Comment vous vous sentez généralement après que l'on vous ait posé cette question...

La question qui vous donne envie d’aller postuler à La Rochelle…

Même méthode :

1)      « En effet, j’ai longtemps réfléchi avant de m’engager dans cette voie. Je sais que, pour les gens de mon âge, ce n’est pas si évident » (= vous donnez raison au recruteur et vous êtes quelqu’un de réfléchi)

2)      « Mais aujourd’hui j’ai accompli tout ce que j’avais à accomplir dans ma vie professionnelle antérieure et je suis à la recherche de nouveaux défis ». (= ambition, détermination)

3)     « J’ai le goût du challenge et je n’ai pas peur d’affronter les difficultés de trouver un travail dans la voie que j’ai choisi » (= Vous contredisez le recruteur tout en montrant que vous êtes conscients des difficultés = réaliste et motivé)

Le dernier conseil que j’ai à vous donner : ENTRAINEZ VOUS A MORT !!!!!!!

ALLEZ ON POSTULE ET ON S'ENTRAINE !

ALLEZ ON S’ENTRAINE ET ON POSTULE!!!!

A la semaine prochaine si notre koala veut bien se remotiver !

 

Publicités

14 réflexions sur “Entretien RH: Comment ne pas se planter sur les questions pièges ?

  1. Salut. vous êtes lent :p , amusant et trés efficace dans vos arguments et propos qui aident beaucoup!! ^_^
    Merci énormément, je commence a bien gérer mon stresse grâce a votre méthode d’explication 😉

  2. Bonjour, merci pour tous ces conseils ! Je suis à la recherche d’un emploi après un licenciement abusif, je vais aller aux prud’hommes, j’ai besoin que justice soit faite. 😡
    J’ai peur que lors d’un entretien le recruteur cherche à creuser, je ne saurai pas quoi répondre ! Et puis le fait de reparler de cette expérience me serre la gorge… 😢 Que dois-je dire ? Que je vais attaquer aux prud’hommes mon ancien employeur ?! Ça fait un peu désordre, non ? Auriez-vous des conseils ? Merci beaucoup…

    1. Bonjour, alors le but du jeu au cours de l’entretien n’est pas d’être sincère mais de donner envie au recruteur de vous embaucher…Commencez par relire les articles sur le storytelling et l’entretien d’embauche https://ambition.culture-ic.com/2014/03/24/lentretien-rh-pourquoi-etre-sincere-ne-vous-permettra-pas-de-decrocher-le-job/ et https://ambition.culture-ic.com/2014/03/17/la-methode-ultime-pour-apprendre-a-convaincre-en-entretien-dembauche-avec-son-parcours/

      Ensuite listez, malgré votre licenciement malheureux, tous les compétences et capacités que vous a apporté cet emploi. Gardez bien en tête qu’il faut rentrer dans une logique de séduction avec le recruteur…C’est un peu comme un rencard, vous n’allez pas annoncer à la personne que vous voulez séduire tous vos défauts en étant sincère ! Vous allez plutôt lui donner envie de sortir avec vous sans raconter votre vie en long en large et en travers!
      L’entretien d’embauche représente la même chose sur un plan professionnel. LE recruteur vous sélectionne sur vos compétences, votre attitude et votre capacité à vous intégrer (en gros vous êtes qqun de sympa). Si la question se pose par rapport à cet emploi, il n’a pas à savoir que vous êtes allé(e) aux prud’hommes (il y a tout de même un risque qu’il appelle l’employeur pour avoir un avis sur vous). Combien de temps a duré cet emploi?

      1. Merci pour votre réponse rapide ! J’ai relu vos articles, j’avais d’ailleurs déjà pris des notes, ils sont très instructifs…
        Cet emploi « maheureux » a duré 22 mois (cdi…que j’ai tu sur mon CV laissant croire à un cdd) et j’ai listé compétences et capacités. Lors de l’entretien préalable au licenciement mon niveau « trop élevé » pour le poste occupé m’a été reproché (à mourir de rire…) je ne me suis pas embauchée toute seule ! Pourtant licenciée pour insuffisance pro… Ça passe pas… 😕
        Alors aux questions : Pourquoi êtes-vous à la recherche d’un emploi ? – ou – vous étiez en cdd ou cdi ? J’ai le droit de mentir pour séduire ? Merci pour votre temps…

  3. Essayez de tourner les choses de manière positive:
    – Pourquoi êtes vous à la recherche d’un emploi? Aucun recruteur censé ne tournera la question comme ça, ils vous demanderont vos motivations pour le poste, et s’ils vous posent la question, exposez vos motivations pour l’emploi, dites que vous désirez relancer votre carrière et que vous aviez du mal à évoluer professionnellement dans votre dernier poste.
    – Pour le CDD ou le CDI, quoique vous choisissiez, assumez: envie de passer à autre chose après plusieurs CDD et recherche de stabilité, si vous préférez dire que vous êtes en CDI, restez sur la logique d’évolution professionnelle. Dans tous les cas, tournez votre histoire de manière à rester actrice de vos décisions, vous ne subissez pas vos choix.
    – Pour le licenciement, évitez d’en parler, et si vous n’avez pas le choix, assumez, expliquez simplement les choses, dites que ça se ne passait pas très bien avec votre supérieur, que vous manquiez de reconnaissance malgré votre motivation, et que d’une manière ou d’une autre ça ne fonctionnait plus.
    Il n’existe qu’un seul risque : qu’ils appellent votre précédent employeur ou qu’ils le connaissent personnellement.
    En tout cas préparez un discours cohérent sur votre licenciement, il ne faut absolument pas que vous passiez pour la seule en tort.
    Évitez complétement de parler Prud’hommes. C’est comme parler divorce sanglant à un premier rancard…^^

  4. bonjour, merci pour ces conseils. J’ai un entretien pour un poste qui m’intéresse énormément demain et la semaine dernière, j’ai été recalée pour le côté humain. Autrement décodé, je crains que mes interlocuteurs ne m’aient pas apprécié et que l’humain a prévalu sur le technique. Quel conseil pour moi?

    1. Il me faudrait plus d’infos, quand vous dites le côté humain, savez vous pour quelles raisons ils ne vous ont pas appréciée? C’est difficile d’évaluer objectivement des critères subjectifs^^, si vous avez été recalée car le courant ne passait pas vous ne pouvez pas y faire grand chose, sauf à être souriante, avenante, sympathique…c’est un travail à effectuer face à un miroir ,une caméra, vos amis…ou faire appel à qqun d’extèrieur comme moi! Mais si vous aviez déjà plus d’infos ça m’éclairerait un peu pour vous donner une réponse plus adaptée

      1. En fait, je pense qu ils ne m ont pas trouvée sympathique 😦 alors qu il me semblait que le courant passait bien. J ai eu une longue expérience en entreprise internationale et là je vise des postes dans des entreprises locales plus petite. Or, il semble que je passe pour quelqu un d arrogant.

  5. Demandez à un ami ou à qqun autour de vous de préparer un entretien simulé, et filmez vous. C’est un exercice difficile mais qui vous permettra de voir si vous êtes souriante, et sympa…après il y a toujours une part de subjectivité dans l’entretien, si la personne en face de vous a décidé d’emblée qu’il ne vous aimait pas, vous ne pouvez rien y faire, à part justement travailler sur vous afin que tout le monde vous apprécie dès la première impression (travail du storytelling, entretiens simulés, caméra etc…)

  6. Bonjour, votre site est vraiment super… Alors pour ma part j’ai effectué un CDD de 10 mois qui a terminé le 31/12 et un poste en CDI est à pourvoir dans cette même entreprise j’ai un entretien vendredi 16/01 mais beaucoup de monde est dessus et il va falloir me vendre sur le fait que je connaisse déjà la structure et le bassin … Mais je connais déjà quelques questions du genre vos qualités pour ce poste, citer un de vos défauts, votre plus grande réussite, votre plus grand échec…. vos motivations. Bon je bloque bien sûr sur mon défaut est-ce qu’être Exigeante est un défaut et comment le transformer en qualité?
    En vous remerciant de me lire… le stress est là depuis déjà 15 jours…
    Bonne journée..

    1. Bonjour, merci pour votre commentaire; les koalas sont toujours très contents quand on les sollicite! (Pensez vous ils passent leur temps à dormir)
      Alors, être exigeante peut être compris comme un défaut ou comme une qualité, cela dépend comment vous le vendez :

      « J’ai toujours été très exigeante, j’aime bien quand les choses sont bien faites. Ça a toujours été un avantage, car j’ai toujours mené à bien tous les projets que j’ai entrepris, personnels ou professionnels et je suis incapable de ne pas finir ce que j’ai commencé (Ok c’est une réponse de winner avec les dents qui brillent mais l’important c’est que vous saisissiez l’esprit)

      OU

       » J’ai toujours été très exigeante, parfois trop. Ça m’a souvent joué des tours, parce que du coup j’avance un peu plus lentement sur certains projets, mais j’aime bien quand les choses sont bien faites. J’en ai pris conscience au cours des années et je me suis améliorée sur ce point, mais je suis toujours incapable de ne pas tout revérifier quand j’ai fini quelque chose. »

      Prenez bien en compte votre personnalité, peu importe que vous le choisissiez comme défaut ou comme qualité, du moment que cela colle avec votre caractère. En suite il faudra faire attention au poste visé et comment vous en parlez, surtout si derrière le terme exigeante vous sous entendez exigeante avec les gens. S’il s’agit d’un poste de manager où vous allez gérer des gens, vous pouvez vous permettre d’être exigeante avec les autres donc vendez le en qualité. Sinon évitez, exigeante avec les gens = chieuse . Soyez plutôt exigeante avec vous même quand vous en parlez^^

      Si vous n’avez rien compris à mon charabia n’hésitez pas à reposer d’autres questions !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s