De l’importance d’avoir une culture générale quand on veut bosser dans la culture

 

Un article spécialisé cette semaine avec, une fois n’est pas coutume,  un conseil réservé aux cultureux !

Toi aussi, jeune padawan, tu cherches un job dans la culture ? Tu as bien suivi une des formations présentée ici ? Tu as lu tous les articles précédents de ce blog auparavant ?

SI tu ne l’as pas fait c’est très mal et tu ne trouveras jamais de boulot !

Si tu l’as fait tu as l’autorisation de lire cet article !

(N’importe quoi…)

Bref…

 

Je ne vous apprends rien en vous disant que le secteur culturel est devenu ultra concurrentiel pour ce qui est d’y faire carrière. Il faut désormais apprendre véritablement à faire la différence avec les autres candidats aux postes auxquels vous postulez.

La question qui est ici évoquée vous servira aussi bien pour vous démarquer sur votre CV, ce qui est utile quand on cherche un job, mais aussi dans l’évolution de votre carrière professionnelle. D’où l’importance d’avoir une culture générale quand on veut bosser dans la culture !

Vous cherchez un boulot en tant qu’administratrice d’un lieu culturel, ou chargé de com dans une compagnie de théâtre,  ou encore chargé de développement pour une troupe de comédie musicale ?

Quand on veut bosser dans la culture, il est important d’avoir une culture générale, ou tout du moins une curiosité exacerbée pour l’univers qui vous entoure. N’oubliez pas qu’il s’agit d’un univers de passionnés, on ne travaille pas dans la culture par hasard.  Et qui dit univers de passionnés dit attentes élevées en ce qui concerne le niveau des petits prétendants comme vous.

Déjà c’est quoi avoir une culture générale ?

Pas seulement à l'étaler...

Pas seulement à l’étaler…

Cela consiste à porter une curiosité à l’univers qui vous entoure en premier lieu. C’est votre curiosité et votre intérêt pour la nouveauté qui doit vous pousser à acquérir de nouvelles connaissances, à vous faire « violence » (=sortir de votre zone de confort), à affronter des univers différents de ce que vous connaissez, à commencer à porter de l’intérêt sur autre chose que ce que vous voyez tous les jours à la télé et sur Facebook. Non, le monde ne s’arrête pas à Breaking Bad ou à Twilight. On ne vous demande pas cependant de devenir une encyclopédie vivante et d’assimiler pour assimiler, mais on attend de vous que vous portiez un certain intérêt au monde qui vous entoure. Dans la Culture d’autant plus…et oui qui dit culture générale dit culture !

 

Mais moi je veux bosser dans la musique moi ! J’en ai rien à faire de l’histoire de l’art ou du théâtre antique ! A quoi ça sert du coup ?

D’abord, d’un point de vue personnel, cela sert à prendre du recul sur les choses et développer votre esprit critique.

Pas seulement à avoir l'air moins stupide...

Et pas seulement à avoir l’air moins stupide…

 

Si  l’on regarde du côté du cinéma, vous serez surpris d’apprendre que vos films préférés que vous avez trouvé extrêmement novateurs ne sont que des histoires ressassées d’histoires ressassées…Vous avez adoré « les Infiltrés » de Martin Scorcese ? Sachez qu’il s’agit d’un remake d’un film hongkongais. Vous êtes fan de Star Wars? Relisez vos cours d’histoire sur la République et l’Empire romain, il n’ y a pas de grande différence.   Sachez ensuite que les scénaristes s’inspirent principalement de la mythologie grecque et romaine et de la Bible pour la majorité de leurs projets.

Toi t'as trop regardé Star Wars

Jean Pierre, t’as encore passé ton weekend devant Star Wars

Mais concrètement ça sert à quoi quand on cherche un boulot?

Maintenant, pour  des questions plus pratiques, cela peut vous aider à renforcer votre CV, vous allez vous servir de la partie « centres d’intérêt »  pour montrer votre curiosité et votre ouverture d’esprit.  N’oubliez pas que vous êtes autre chose qu’une machine à compétences, surtout dans le secteur culturel où les structures ne sont pas forcément des multinationales…mais des PME voire des TPE, et où vous aurez souvent à partager votre bureau avec votre équipe. Du coup, et vu la concurrence vous n’êtes pas seulement sélectionné sur vos compétences et votre expérience, l’aspect humain entre en jeu aussi. Or quand on partage son bureau avec quelqu’un , on s’attend à que l’on puisse échanger avec lui ! Si vous n’avez aucun intérêt commun, ça ne fonctionnera jamais… du coup blindez vous sur l’aspect culturel, je vous rappelle que vous voulez bosser dans la culture !

 

Attention, développer vos centres d’intérêts ne veux pas dire mettre tout et n’importe quoi. Il faut être le moins « mainstream » possible…évitez tout ce qui est commercial. Je vous fournis une liste d’exemple à ne pas faire :

A NE PAS FAIRE : (nous avons fourni une image qui correspond à ce pour quoi vous passez pour chaque exemple)

Exemple 1 : « Cinéma, littérature, sport, sorties, voyages » :boring people

Le plus courant, c’est quoi la différence avec tout le monde ? Vous passez pour quelqu’un de lisse, d’effacé, de standard et le pire, de facilement remplaçable !

 

Exemple 2 :« Passionnée de littérature : Anna Gavalda, Guillaume Musso, Katherine Pancol, Marc Levy, Harry Potter…. »

Bridget Jones

Pourquoi pas  comédies romantiques pendant que vous y êtes?

 

Exemple 3:« Voyages : Espagne ( Ibiza, Barcelone…) » :

3035337479_1_7_GD2GFVz5

Inutile de vous faire un dessin, vous êtes le genre de personne qu’on s’attend à voir arriver la tête dans le cul tous les lundis matins…

 

Exemple 4 « Cinéma : Films d’action et policiers (Marvels, super héros), le Seigneur des Anneaux, Twilight, Harry Potter » 

conspiracy-keanu-et-si-jetais-debile-mais-que-jetais-trop-debile-pour-men-rendre-compte

 

Les plus fins auront remarqué qu’Harry Potter est à éviter dans la littérature comme dans la rubrique cinéma

Il nous reste à voir ce qu’il y a à faire :

A FAIRE ( Bon ok c’est un peu too much mais au moins vous comprendrez bien la différence)

« Littérature : passionné par le polar français et américain (James Ellroy, Truman Capote, Thierry Jonquet, Didier Daeninckx…) / ou par la littérature japonaise du XXème siècle(Murakami, Mishima…)  Philosophie contemporaine: Deleuze, Derrida, Badiou»

Intello

Oh le misogyne hé, comme par hasard c’est le mec qui est intello…

 

« Nombreux voyages en Amérique du Sud (Argentine, Pérou, Cordillère des Andes, Bolivie, Brésil), goût prononcé pour les danses latines, spécialiste de Tango Argentin, d’Astor Piazolla, de Carlos Gardel, membre d’une association de Batucada »

Et c'est la fille qui danse évidemment...irrécupérable !

…et c’est la fille qui danse évidemment…irrécupérable !

 

« Cinéma : Nouvelle Vague, cinéma asiatique (Wong Kar Wai, Tsui Hark…) »

(Là j’ai pas d’image, mais à part mettre une photo de chinois je voyais pas trop…)

 

 

Par contre, si vous avancez quelque chose il va falloir assumer derrière…si vous tombez sur un spécialiste de vos centres d’interêt , il vous invitera forcément à échanger avec lui sur le sujet !

Et s’il ne partage pas les mêmes que vous, ce n’est pas très grave, le niveau de détail que vous y auriez mis démontrera votre curiosité et le fait que vous êtes quelqu’un d’intéressant !

 De l’importance de la culture générale quand à l’avancement professionnel

D’autre part , réfléchissez stratégiquement votre carrière dans la culture. Si votre objectif est d’évoluer professionnellement et ne pas rester cantonné(e) à un même poste subalterne, il va falloir vous illustrer de temps en temps. Si votre supérieur discute avec vous et utilise des références culturelles que vous ne percutez pas, il sera moins enclin à vous donner plus de responsabilités ou à vous recommander par la suite…

Exemple du café du lundi matin après un retour de weekend :

Votre chef : « Tiens tu savais que la rétrospective Jeff Koons arrive en France cet automne ? »

Vous : «  C’est qui Jeff Koons ? »

Lui ….

 

Barack

Tu bosses dans la Culture et tu connais pas Jeff Koons ?

 

Exemple n. 2 :

Votre patronne (^^): « J’ai passé tout le weekend à revoir les films de Truffaut, tu connais? »

Vous « Oui j’y vais souvent pour acheter du terreau et des plantes pour mon jardin… »

Ceci n'est pas François Truffaut

Ceci n’est pas François Truffaut (malgré les apparences)

Elle: « …on discute de votre avancement dans mon bureau cet après midi ok Mademoiselle…ah oui pour les relations publiques on verra ça plus tard »

 

JP : oui mais c’est des trucs d’histoire de l’art ça, moi je te dis que je veux bosser dans la musiques actuelles ! jm’en fous de tes artistes contemporains auxquels on comprend rien et de tes cinéastes oubliés qui filment des plantes !

JP : oui mais c’est des trucs d’histoire de l’art ça, moi je te dis que je veux bosser dans la musiques actuelles ! jm’en fous de tes artistes contemporains auxquels on comprend rien et de tes cinéastes oubliés qui filment des plantes !

 

Erreur, cher petit Koala, ça marche sur tous les sujets, c’est pas parce que ton boss est responsable dans les musiques actuelles qu’il est pas fan ou qu’il n’a pas envie d’échanger avec toi sur l’art contemporain…De même, ce n’est pas parce que tu bosses dans un label spécialisé rock alternatif que ton boss ne te parlera pas de l’opéra qu’il a vu le weekend dernier !

Jean Pierre a enfin compris !

Jean Pierre a enfin compris !

 

Retrouvez les autres aventures de Jean Pierre : ici    et   ou encore là    et un partout sur ce blog !

Si vous avez des question précises, n’hésitez pas à poster des commentaires ou à nous contacter à l‘IC’COM !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s